« La nouvelle tour de séchage remplacera l’actuelle devenue, en 45 ans, obsolète et trop énergivore », annonce Sill dans un communiqué publié le 17 juin 2018. Le groupe breton s’apprête à démarrer la construction d’une nouvelle unité de production de lait infantile, comprenant une tour de séchage de 49 mètres de haut, pour un investissement total de 80 millions d’euros.

« Sill Entreprises renforcera d’environ 50 % sa capacité supplémentaire de traitement de lait. Près de 18 000 tonnes de lait en poudre infantiles seront produites et 60 emplois directs créés », indique l’industriel.

Opportunités « nationales et internationales »

Pour Gilles Falc’hun, PDG de Sill, ce projet est « un levier supplémentaire, créateur de valeur, pour capter de nouvelles opportunités à l’échelle nationale et internationale. »

D’après l’AFP, le groupe breton est sur le point de finaliser un accord avec le groupe chinois Yinquiao Dairy, pour la livraison de 3 000 tonnes de lait infantile en poudre par an.

V. Gu.