Le virus H5N8 poursuit sa trajectoire vers l’ouest. Après la découverte d’une oie sauvage infectée en Allemagne le 16 janvier 2020 près de la frontière polonaise, c’est au tour d’une basse-cour d’être touchée le 6 février 2020. Elle se situe à 90 km à vol d’oiseau de la frontière française la plus proche.

Tous les animaux abattus

La population atteinte est constituée de quarante-neuf poules pondeuses, deux oies, six canards, trois faisans et neuf canaris captifs. « Toutes les volailles et tous les oiseaux captifs ont été abattus et éliminés dans le respect des règles de sécurité le 7 février 2020, précise l’OIE. Aucune volaille, aucun produit de volaille ni aucun oiseau captif n’a été distribué. »

V. Gu.