« En raison de l’application de mesures de biosécurité dans le cadre de la prévention contre l’influenza aviaire hautement pathogène », un arrêté du 3 août 2018 modifie deux points du cahier des charges « socle » des labels rouges « palmipèdes gavés », jusqu’au 31 décembre 2019.

Il est désormais « possible de constituer des bandes avec des canetons issus de deux parquets au maximum », contre un seul auparavant. « Dans ce cas, les canetons doivent provenir du même couvoir et sont issus d’un croisement de femelles reproductrices de même souche avec des mâles d’une souche unique ».

Sur un même site d’élevage, l’écart minimum entre chaque bande est ramené à 14 jours, contre 19 jours en temps normal.