Lundi 19 février 2018, en Grande-Bretagne, KFC a dû fermer plus des deux tiers de ses restaurants. Des problèmes de livraison avec la société allemande DHL, son nouveau partenaire, provoque une pénurie.

Pas de livraison

« Nous ne voulons pas transiger sur la qualité et donc en l’absence de livraisons, certains de nos restaurants sont fermés et les autres ne proposent qu’une partie du menu et des heures d’ouverture réduites », explique l’enseigne américaine dans un communiqué.

Au total, plus de 700 restaurants, sur les 900 au Royaume-Uni, étaient fermés lundi en début d’après-midi, selon une page consacrée à cette pénurie de poulet sur le site internet de l’enseigne. Dans un communiqué distinct, DHL, qui a présenté ses excuses, explique rencontrer « des problèmes opérationnels » et travailler « avec KFC et nos partenaires pour rétablir la situation ».

AFP