Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

21 100 euros pour un jeune taureau

réservé aux abonnés

Génétique limousine
 - 21 100 euros pour un jeune taureau
© France Limousin Sélection

La saison 2017-2018 des ventes aux enchères de la station nationale de qualification de Lanaud s’est achevée les 13 et 14 juin, avec un quatrième opus réussi.

Enchères en reproducteurs jeunes (RJ)

Les enchères sont vite montées. Sur 68 veaux mis en vente, 67 ont trouvé preneur à une moyenne « très satisfaisante » de 5 424 €. Et le 69e a été vendu le soir même. 6 veaux partent à l’exportation, en direction de l’Espagne, du Luxembourg et du Portugal.

Le top prix revient à Noël, de l’EARL Lemesle (49), vendu 21 100 € au Gaec de la Hamonais (44). « Fils de Jerry RJ avec des origines Ultrabo RRE, Noel est un jeune taureau très complet, long de corps et de bassin avec un très bon quartier arrière. Soulignons que ce « top price » était également le « top génomique » avec la mention « vêlage » + FN/AV (AL 10 ++, DS 9, FN 8 et AV 7). »

Noël a été vendu au top prix exceptionnel de 21 100 €. © France Limousin Sélection

Belle enchère également pour Noireaud, de la SCEA Combourieu (12), vendu 18 800 € à l’EARL Hérisson (72), un fils de Epinal-RCV x Neuf-RRE M présentant de la puissance, de l’épaisseur dans son dos et dans son quartier arrière, un très bon bassin, et bénéficiant du label génomique « aptitude au vêlage ».

Autre enchère à franchir les 10 000 € : Nazer, du Gaec Joliton-Niquet (23), vendu au Gaec de la Clarie (81), à M. Serge Austruy (12) et au Gaec de la Bessenoits (12) pour 10 200 €, un fils de Lenny-TA PS x Examen RJ ayant une bonne tenue de dos, un bassin ouvert, de la finesse d’os et beaucoup d’harmonie.

Enchères en espoirs

Sur les 63 veaux proposés à la vente, 49 ont trouvé acquéreur dont 6 à l’exportation, à un prix moyen de 3 002 €. Du côté de l’exportation, 3 veaux partent pour l’Espagne, 2 pour le Luxembourg et 1 pour la Lituanie.

Le record va à Nickel, né au Gaec de la ferme du Hêtre (23), qui rejoint le Gaec du Petit Pont (49) pour 4 500 €. « Issu de Hercul Ben-RR VS x Golden-TabsPS, ce taureau de type mixte est issu d’un élevage en agriculture biologique et possède un très bel arrondi de culotte. Nickel a plusieurs points forts génomiques, avec notamment un DM à 9 et l’AL à 8 », détaille la station dans un communiqué.

Noël a vu son enchère atteindre 4 500 €. © France Limousin Sélection

Une belle enchère également pour Neroli au Gaec Elevage Mazaud (19) acheté 4 300 € par le Gaec Aucomte (87). « Ce fils de Edelweismn-RRE VS x Blaize-RR VS est un jeune taureau de type mixte viande, très épais dans son dos et dans son arrière-main, avec un bassin très ouvert. »

Enchères en génisses

Les 19 femelles ont été écoulées à 3 974 € en moyenne, 10 génisses prenant la direction du Portugal, tandis que l’Angleterre, l’Italie et la Suisse ont acquis 2 animaux chacun.

Le top prix revient à Makita, née chez Joël Venturin (09), qui prend la route du Portugal, chez M. Viegas, contre 7 900 €. « Fille de Engy-RR VS avec des origines Malicieux-RRE VS, Makita possède finesse, qualités de race, élégance ainsi qu’un bon quartier arrière et un bassin ouvert. » Elle est dotée d’excellents scores génomiques : AL 9, AV 10 +, CR 10 et DM 10.

Makita prend le chemin du Portugal, pour 7 900 €. © France Limousin Sélection

Makita sera accompagnée de Morgane, de l’EARL de la Ville Es Bruyères (22), adjugée 7 100 €, elle aussi acquise par M. Viegas. « Cette fille de Harem Espoir x Choc RJ est une génisse volumineuse et puissante, extrêmement longue de corps et dotée d’ouvertures de bassin exceptionnelles. » Ses index génomiques affichent : AL 6, AV 10 +, CR 10 et DS 10.

La station de Lanaud annonce d’ores et déjà la vente de la première série pour la campagne de 2018-2019 : les 14 et 15 novembre prochains.

Une saison 2017-2018 « record »

La campagne de 2017-2018 est « une année record », avec un taux de vente de 91,5 % (contre 86 % l’an dernier) et des prix moyens en hausse régulière depuis 2010-2011.

Pour les espoirs, le taux de vente est de 84 % (contre 77 % l’an dernier et 60 % en 2010-2011), pour un prix moyen de 3 155 € (contre 3 008 € l’an dernier et 2 580 € en 2010-2011).

Chez les RJ, le taux de vente s’élève à 99 % (contre 96 % l’an dernier et 97 % en 2010-2011), pour un prix moyen de 5 422 € (contre 5 018 € l’an dernier et 4 769 € en 2010-2011).

Enfin, pour cette deuxième édition de vente de génisses, le taux de vente est de 100 %, comme l’an dernier, et le prix moyen de 3 974 € (contre 3 068 € l’an dernier).

Demande étrangère

L’intérêt des étrangers pour la génétique française se confirme, avec 44 RJ, 19 Espoirs et 16 génisses « achetés par des éleveurs d’une dizaine de nationalités différentes », se félicite la station dans un communiqué.

E.C.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !