« En cumul de janvier à août 2017, elle est en retrait de 2,3 % par rapport à l’an passé, détaille la note. Une légère reprise de la collecte est amorcée en lien avec de meilleures conditions météo en août dans certaines régions mais aussi une hausse du prix du lait incitative. En août 2017, le prix du lait standard 38/32 g/l s’établit à 349 €/1 000 l en moyenne […] et augmente de 54 €/1 000 l par rapport à celui observé un an auparavant. »

Variations régionales

Cette reprise des livraisons « s’est amorcée dans les deux plus grands bassins laitiers qui représentent plus de la moitié de la collecte nationale ». Elles progressent de 0,9 % sur un an dans la zone du Grand Ouest et en Normandie. Dans le Grand Est et le Sud-Est, la reprise est nettement plus marquée en août, +6,7 % et +4 %, « tirée par des prix nettement plus élevés que dans les autres bassins ».

En revanche, la collecte continue de chuter de 7,1 % dans le Sud-Ouest (–7,1 %), les bassins de la Charente-Poitou (–5,8 %), du Centre (–4,8 %) et de l’Auvergne-Limousin (–3,4 %). Le ministère précise que le prix du lait à teneurs réelles est, quant à lui, supérieur de 58 €/1 000 l à celui observé un an plus tôt, atteignant à 362 €/1 000 l. « La part de la collecte de lait de vache bio représente 2,6 % de la collecte totale en août 2017. »

En Europe aussi

Au niveau européen, la collecte a rebondi de 2,2 % en juillet 2017 par rapport à juillet 2016. Elle se rapproche de son niveau cumulé de l’année précédente. « En juillet 2017, la collecte est très dynamique en Italie (+12,8 %). Elle progresse de 9,6 % en Irlande et de 6,6 % en Pologne et dans une moindre mesure au Royaume-Uni (+1,8 %). En revanche, elle reste stable en Allemagne (–0,4 %) et recule aux Pays-Bas (–2,1 %) par rapport à juillet 2016. »