Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Nouvelle chute de la collecte laitière

France
 - Nouvelle chute de la collecte laitière
© C. Faimali/GFA

Les disponibilités fourragères, plombées par la sécheresse, et la mise en œuvre des premiers engagements de réduction de la collecte débouchent sur une chute de 7,7 % des livraisons de lait de vache en octobre.

Après avoir baissé de 6,7 % en septembre, la collecte de lait de vache a atteint 1 85 milliards de litres en octobre 2016. Les premiers sondages de FranceAgriMer montrent que cette tendance se poursuivrait. Ce recul touche tous les bassins laitiers : –6 % dans le Grand Ouest, –4,9 % en Normandie, –11,8 % dans le Grand Est et –9,2 % dans le Nord-Picardie. Sur les dix premiers mois de l’année, les livraisons françaises reculent de 1,6 % pour s’établir à 20,2 milliards de litres.

Léger mieux du côté du prix

« À 300 €/1 000 litres en octobre 2016, le prix du lait standard 38/32 g/l est inférieur de 15 €/1 000 litres par rapport à octobre 2015 », observe Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides publiée le 19 décembre 2016. L’écart était de 30 €/1 000 litres en septembre. « Pour le prix du lait à teneurs réelles (325 €/1 000 litres), le différentiel de prix sur un an est de 16 €/1 000 litres, après 38 €/1 000 litres en septembre », poursuit le ministère.

Cette chute de collecte depuis l’été se répercute sur les fabrications qui reculent elles aussi : de 0,4 % pour le lait conditionné, de 2,3 % pour les yaourts et desserts lactés, et de 3,9 % pour la crème conditionnée. Du côté des fromages, seules les pâtes filées tirent leur épingle du jeu (+1,5 %). Et pour les produits industriels, celles « de matières grasses reculent légèrement de 0,8 %, celles de poudres séchées de 2,2 %, celles de caséines et caséinates […] de 11,2 %, celles de poudre de babeurre de 7 % et celles de poudre de lactosérum de 5,9 %. »

Davantage de lait de chèvre et de brebis
H. Chaligne/GFA
H. Chaligne/GFA

En octobre 2016, les livraisons de lait de chèvre ont augmenté de 2,9 % par rapport à octobre 2015. Depuis le début de l’année, sur dix mois, elles grimpent de 2,5 % par rapport à 2015 et atteignent 409,9 millions de litres. Les fabrications progressent également : de 17,5 % pour le lait conditionné, de 2,6 % pour les yaourts et laits fermentés, et de 1 % pour les fromages pur chèvre de 1 %, soutenues par celles de bûchettes (+5 %).

Les fabrications de fromages de brebis augmentent

Du côté des brebis, la collecte a reculé de 0,9 % en octobre 2016 par rapport à l’an passé. Sur les dix premiers mois de l’année, elle atteint 239,4 millions de litres, et bondit de 4,9 % par rapport à la même période en 2015. Sur la même période, « les fabrications de fromages au lait de brebis sont en hausse par rapport à 2015 : +0,8 % pour celles de roquefort, +7,9 % pour l’ossau iraty et +5,4 % pour les autres pâtes pressées non cuites ».

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités


Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER