« Le foie gras a réussi son retour en force, se félicite le Cifog, dans un communiqué publié le 13 février. C’est en particulier sur la période de fin d’année que le foie gras a réalisé ses meilleures performances, en gagnant 7 % en volume, et 9 % en valeur, entre novembre 2017 et novembre 2018. »

Dans le détail, les ventes progressent dans les principales familles de produits en 2018, par rapport à 2017 : le foie gras entier (+8,9 % en volume, + 11,8 % en valeur), le bloc de foie gras avec morceaux (+8,2 % en volume, + 6 % en valeur), ainsi que le foie gras mi-cuit commercialisé en rayon frais (+6,3 % en volume, +10,1 % en valeur)

Hausse des exportations

Le commerce extérieur a également des couleurs, avec une « hausse des exportations de 4 % en volume et de 7 % en valeur sur les onze premiers mois de l’année 2018 », rapporte le Cifog. Après deux ans de crises sanitaires liées à l’influenza aviaire, « nous avons réussi à relever le défi afin que le foie gras français soit bien présent, tant en quantité qu’en qualité », estime Michel Frichet, président de l’interprofession.

Car le plan de sécurisation du risque sanitaire « a représenté de très lourds investissements pour l’ensemble des maillons de la filière, en particulier pour les éleveurs. Il s’est traduit par un renforcement de la réglementation sur la conduite des élevages et sur le transport des animaux, mais également par la mise en place de contrôles préalables à tout déplacement d’animaux, la création d’un système d’alerte au niveau national ».

V. Gu.