Le constat est amer. « Depuis le début des années 2000, les produits français d’origine animale ont vu leur part de marché à l’international se réduire fortement, passant de 9 % des exportations mondiales en 2000 à 5 % en 2016 », rapporte l’étude de l’UMR SMART-LERECO de l’Inra, publiée par le ministère de l’Agriculture le 28 mai 2019. À l’é...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !