« Les prix à la production baissent partout dans le monde depuis quelques semaines. […] En France, ils ne couvrent plus les coûts de production. Le pire est à craindre avec le creux hivernal de consommation », alerte la Fédération nationale porcine (FNP) dans un communiqué diffusé le 2 décembre 2020.

> À lire aussi : La filière porcine « s’enfonce dans la crise » (24/11/2020)

Les éleveurs restent mobilisés

Pour les éleveurs, « acheter « Le Porc Français » doit devenir un reflexe », tant pour les particuliers que pour les industriels.

La Fédération nationale porcine rappelle « la résilience des maillons de notre chaîne alimentaire où les efforts de tous garantissent une excellence sanitaire » mise en évidence par les récentes crises. « Les éleveurs français ne veulent pas payer, une fois de plus, [les conséquences de la crise économique] ».

À lire aussi : Le prix du porc « ne couvre plus le coût de revient des éleveurs » (27/11/2020)

À lire aussi : La pression monte sur le marché du porc (30/11/2020)

Raphaëlle Borget