La onzième mise à jour des conditions applicables aux mouvements, échanges au sein de l’Union européenne et exportations de ruminants issus d’une zone réglementée au titre de la FCO (fièvre catarrhale ovine) en France continentale, a été publiée le 29 septembre 2016. La note technique précise les règles des mouvements nationaux, intra-Union européenne et à destination des pays tiers.

Elle modifie les délais d’acquisition d’immunité après la vaccination, l’une des conditions à respecter pour que les animaux destinés à l’élevage ou à l’engraissement puissent passer de la zone réglementée vers la zone indemne en France. « L’acquisition de l’immunité est de :

  • 33 jours pour les ovins par le vaccin Calier ;
  • 21 jours après la seconde injection de primo-vaccination par le vaccin Mérial ;
  • 20 jours pour les ovins et 31 jours pour les bovins avec le vaccin CZV.

Il est néanmoins admis, dans le cadre des protocoles bilatéraux ainsi que pour les mouvements nationaux, que le délai soit ramené à 10 jours », précise la note.

Votre analyse du marché - Bovins maigres

Commerce plus calme

Cette semaine, l’offre en broutards est un peu plus étoffée. Du côté de la demande, les éleveurs italiens se montrent plus prudents en raison d’un manque de place dans les ateliers d’engraissement. Face à la hausse des coûts de production, de nombreux petits producteurs mettent la clé sous la porte. Seules les grosses structures, souvent soutenues par une filière d’abattage, conservent des flux de rotation réguliers.