Dans un communiqué du 2 novembre 2018, la FFCB dénonce « l’immobilisme général de la filière » depuis trois ans, vis-à-vis des difficultés des mouvements des bovins induites par la FCO (1). Depuis lundi 29 octobre, de nombreux négociants ont suivi l’appel de la fédération et ont stoppé le ramassage en ferme des petits veaux destinés à l’exportation. L’appel à la grève est reconduit pour la semaine du 5 novembre, et élargit aux broutards non vaccinés contre les sérotypes 4 et 8 de la FCO.

Tests PCR en élevage

La FFCB rappelle également ses deux revendications :

  • « À court terme, la réalisation des tests PCR chez les éleveurs avant la sortie des animaux, si ces derniers ne répondent pas à la clause de vaccination » ;
  • « À moyen terme, la mise en place d’une vaccination, généralisée progressivement à l’ensemble du cheptel français. »

(1) fièvre catarrhale ovine.