Les solutions pour améliorer les conditions de vie et le suivi des veaux sont nombreuses sur les stands d’Eurotier. La moitié d’un hall est d’ailleurs consacrée aux problématiques liées à leur alimentation. Et sur les quatre médailles d’or décernées cette année, l’une concerne le système Smart Calf de Förster-Technik, l’un des spécialistes du Dal (distributeur automatique de lait).

Le Smart Calf identifie chaque veau avec son collier et mesure les quantités absorbées au Dal et à l’abreuvoir. Chaque variation, généralement synonyme de problème de santé, est signalée à l’éleveur. Pour repérer l’animal, l’éleveur peut allumer la led rouge qui équipe son collier. Cette solution de repérage à distance a séduit de nombreux éleveurs à la tête de cheptels de plus de 1 000 veaux.

Une alimentation mieux adaptée et plus saine

Chez Holm & Laue, l’innovation est le taxi à lait 4.0, capable de distribuer une quantité individualisée, y compris aux veaux logés dans des niches individuelles. Le taxi à lait identifie le veau avec son collier et adapte la quantité distribuée en fonction des préconisations de l’éleveur. Ce produit est destiné aux élevages qui emploient beaucoup de main-d’œuvre et confient l’astreinte des veaux à plusieurs salariés qui connaissent mal le troupeau.

Le taxi à lait 4.0 de Holm & Laue. © C. Le Gall/GFA

Toujours dans le domaine du taxi à lait, Urban améliore ses seaux. Translucides, ils permettent de contrôler le volume encore présent dans le seau. Ils sont de plus conçus dans une matière qui limite les dépôts et facilite le nettoyage. L’objectif est ici de supprimer les risques de contamination du lait.

Des niches et des igloos toujours plus confortables

Le logement du veau occupe aussi une surface importante sur le salon. Là, les constructeurs français s’illustrent avec des niches et des igloos toujours plus confortables et isolés, comme chez Beiser et La Gée. De son côté, Calfotel présente une solution pour quatre veaux, avec des séparations individuelles. Pour le transport des animaux nés depuis peu vers leur niche, les spécialistes rivalisent d’astuce pour proposer des brouettes à veau ergonomiques et peu traumatisantes pour l’animal.

Corinne Le Gall
Les niches à veaux La Gée. © © C. Le Gall/GFA
L’igloo isolé Beiser. C. L © e Gall/GFA
Le logement collectif Calfotel. © © C. Le Gall/GFA