« Amorcée il y a quelques mois, la hausse du prix des matières premières pour l’alimentation animale s’est brutalement confirmée le mois dernier, constate Coop de France dans le communiqué diffusé ce 3 septembre 2018. +35,5 % en blé entre août 2017 et août 2018, +30 % pour les tourteaux de colza et tournesol, +14,2 % en maïs. »

Une augmentation de 24 %

Bilan, « le panier de matières premières pour l’alimentation animale a augmenté de 24 %, calcule Coop de France. Ces hausses entraînent un accroissement des coûts de production des filières animales, en particulier dans les secteurs porcin, cunicole et avicole. Cette situation est directement liée à un recul de la production de blé en France et à […] un contexte de stocks en baisse. »

« Cette hausse […] est l’occasion de mettre en œuvre les engagements pris par les acteurs économiques lors des États-généraux de l’alimentation, estime Michel Prugue, le président de Coop de France cité dans le communiqué. Il en va du revenu de nos éleveurs et du maintien des filières concernées dans nos territoires. »