« En octobre 2019, la collecte de lait de vache repart à la hausse sur un an dans les grands bassins laitiers », observe Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides diffusée le 13 décembre 2019. Le bassin Nord-Picardie (- 1,6 %) et dans une moindre mesure la Normandie (+ 0,2 %) échappent à cette tendance à cause de l’incendie de l’usine de Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), qui interrompu les livraisons dans plusieurs départements.

À lire aussi : La collecte laitière rattrape son retard sur l’an dernier (10/12/2019)

Des départements interdits de livraison à cause de Lubrizol

« La collecte de lait de vache progresse de 2,8 % dans les bassins Grand-Ouest et Grand-Est, et de 0,6 % dans le Sud-Est », poursuit Agreste. Dans les autres bassins laitiers, elle augmente de 0,8 % en Charente-Poitou et de 2,9 % en Auvergne-Limousin ? En revanche, elle reste en retrait dans le bassin Sud-Ouest (- 1,8 %). Quant aux livraisons de lait bio de vache, elles représentent 4,1 % de la collecte totale et celle de lait AOP/IGP 15,6 %.

À l’échelle européenne, d’après Eurostat, « la collecte laitière européenne (1) du mois de septembre 2019 reste modérée par rapport à septembre 2018 (+ 0,9 %). Elle progresse dans les principaux pays producteurs : + 1,1 % en Allemagne, + 1,7 % aux Pays-Bas, + 0,8 % en Pologne et + 3,3 % en Espagne. La collecte se tasse au Royaume-Uni (+ 0,3 %) et en Irlande (- 0,1 %) où la hausse était encore supérieure à 10 % en juillet dernier. »

À lire aussi : La collecte européenne de lait de vache ralentit d’ici à 2030 (12/12/2019)

E.R.

(1) dans l’Union européenne à 28