« Comme tous les autres transformateurs, privés ou coopératifs, vous êtes tenus de respecter la loi, et vous le savez parfaitement », s’agace la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), dans une lettre ouverte adressée à Damien Lacombe, président de Sodiaal, et aux membres du bureau de la coopérative le 14 janvier 2022.

Dans le viseur de l’association spécialisée de la FNSEA, la « correction » de 3,80 €/1 000 l annoncée par la coopérative sur le prix du lait destiné à ses adhérents en janvier 2022. Or la loi Egalim 2, entrée en vigueur le 1er janvier dernier, précise « qu’il ne peut y avoir aucune “modification automatique du prix liée à l’environnement concurrentiel” », rappelle la FNPL.

> À lire aussi : Sodiaal incite à réduire la production de lait bio (14/01/2022)

Lettre au ministre de l’Agriculture

Le syndicat s’en est donc remis à Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, dans une lettre adressée le 14 janvier. La FNPL y affirme avoir eu la confirmation par Damien Lacombe que « Sodiaal n’entendait pas, au moins pour le mois de janvier 2022, faire marche arrière et allait appliquer une baisse de 3,80 €/1 000 l de lait au titre de l’environnement concurrentiel ».

« La FNPL vous demande quelles mesures vous envisagez de prendre pour contraindre Sodiaal à respecter ladite loi [Egalim 2] », appuie l’association spécialisée de la FNSEA auprès du ministre. Et d’estimer que « c’est déjà la réussite et la crédibilité de la loi qui est en jeu ».

> À lire aussi : La rentabilité de Sodiaal « ne permet pas » d’absorber l’inflation (13/01/2022)

Vincent Guyot