Le confinement mis en place pour lutter contre l’épidémie de coronavirus ne semble pas avoir eu raison du dynamisme de la production française de lait de chèvre. Le boom des ventes de fromages en libre-service y est pour beaucoup. Du côté des producteurs fermiers, l’impact du Covid-19 est difficilement mesurable, mais le développement des drives et livraisons a augmenté la charge de travail dans les exploitations.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !