La coopérative Le Gouessant à Lamballe dans les Côtes-d’Armor, a annoncé le 23 mars 2021, dans un communiqué, qu’elle soutenait ses adhérents en activant un dispositif exceptionnel d’aides de près de 2 millions d’euros.

Avec un cours moyen au Marché du porc breton de 1,22 €/kg sur les quatre derniers mois, la filière porcine se retrouve en difficulté. D’autant que l’année 2020, marquée par la crise du Covid-19, la flambée des matières premières et le développement de la peste porcine africaine en Allemagne, a déjà éprouvé les trésoreries.

Trois mesures de soutien

Ce dispositif comporte trois mesures de soutien :

  • Une avance céréales pour la campagne de 2021-2022 ;
  • Une avance de trésorerie ponctuelle en aliment complet et en aliment complémentaire ;
  • Les adhérents du groupement Syproporcs (filiale du Gouessant) peuvent prétendre au règlement anticipé de leurs porcs.

La coopérative Le Gouessant indique aussi qu’elle poursuit, « en partenariat avec Syproporcs et l’ensemble des abatteurs et transformateurs du Grand Ouest, la structuration de filières différenciées afin d’assurer des débouchés rémunérateurs aux éleveurs et une offre diversifiée de qualité aux consommateurs : produits porcins issus du réseau d’excellence Fermes 4 soleils commercialisés sous la marque de producteurs Terres de Breizh, porc fermier label rouge, porc bio. »

Marie-France Malterre