Pour les gérantes des trois centres équestres de la ville d’Allonnes (Sathe), dans la banlieue du Mans, les 60 bottes de foin offertes par 23 agriculteurs du secteur du Mans Métropole et du canton de la Suze, ce mercredi 10 juin 2020, sont un véritable soulagement.

« Quasi 10 000 euros de charges par mois »

« Nous consommons environ 100 tonnes de foin par an à raison de 110 € HT la tonne, explique Julie Savat, gérante avec son époux du Centre équestre Allonnes cheval (30 équidés). Avec des revenus en baisse de plus de 70 % durant les deux mois de confinement, nous étions plus que ravies lorsque les agriculteurs nous ont proposé de nous aider. »

« Même si nous avions bénéficié de l’aide de 1 500 € par mois de l’État, nous sommes loin de couvrir nos quasi 10 000 € par mois de frais fixes et cela même si, heureusement, nous avons pu reprendre toutes nos activités », ajoute Julie Savat. Même écho chez Angélique Archenault d’Allonnes équitation (55 poneys) et de Marie Landron-Rapatel de Vallon Juigné (45 chevaux en pension ou en propriété) dont les besoins atteignent 160 t/an.

Cette initiative revient à Jean-Marie Lhommeau qui, tout jeune retraité, exerce encore des fonctions au niveau national de son centre de gestion. « J’ai entendu que les centres équestres souffraient particulièrement. J’en ai parlé à Eric Chevalier qui a repris mes fonctions au niveau cantonal et en deux jours il est parvenu à motiver 23 agriculteurs ». Chacun a donné ce qu’il pouvait, de 2 à 6 bottes. « Nous avons l’habitude des actions collectives et nous espérons que notre initiative va faire tache d’huile dans d’autres zones », complète l’élu de la FDSEA.

Yanne Boloh