Pour éviter la destruction de plus de 1 000 tonnes de fromage sous AOP, le Cnaol avait initié, au début de mai, le collectif « Soutenons nos fromages, nos terroirs et nos producteurs ». Une initiative qui s’inscrit dans la campagne Fromagissons, lancée pendant le confinement afin de faire la promotion des fromages sous AOP, boudés par les consommateurs pendant la crise.

Afin de faire réagir le gouvernement, le collectif avait rédigé et publié, le 4 mai 2020, une lettre ouverte qui avait rassemblé plus de 150 signataires (1).

Mais l’initiative ne s’est pas arrêtée là, et a même pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Depuis le lancement du collectif, où des personnalités affichent, notamment sur Twitter, leur solidarité en soutien aux producteurs de fromage sous AOP et encourager à en consommer. Parmi ces personnalités on retrouve notamment, Tessa Worlay, skieuse professionnelle qui rappelle son attachement à sa région, la Savoie, et à ses produits locaux.

On peut aussi apercevoir, Benjamin Thierry, ancien rugbyman plusieurs fois sélectionné en équipe de France, qui porte fièrement un T-shirt avec écrit « élevé au reblochon fermier ».

La nostalgie des paysages et des fromages

Le monde du sport n’a vraiment pas manqué à l’appel des fromages sous AOP, puisque Christian Prudhomme, le président du Tour de France, n’a pas manqué d’évoquer le Cantal avec nostalgie car tout lui manque, « ses paysages, ses volcans, son terroir, ses burons, ses fromages, le Cantal, la Salers, tous les fromages d’Auvergne qu’il faut aujourd’hui aider, aider les producteurs, la fourme d’Ambert, le bleu d’Auvergne, le Saint-Nectaire ».

Arie Elmaleh, humoriste, s’adressant aux producteurs auvergnats, a lui aussi déclaré son amour à l’Auvergne, où il a hâte de retourner pour « profiter de la nature si bien préservée, avec amour, avec cœur, avec toute votre âme, et surtout de profiter de vos bons produits, vos fromages sous AOP, votre viande… »

De son côté, Céline Coulon, romancière, a souligné que la France vivait une période difficile mais que « ce moment difficile l’est beaucoup moins quand on mange du fromage ».

Des blogueurs, des chefs, des journalistes… ont également exprimé leur attachement et leur soutien aux filières AOP.

Marie-Astrid Batut

(1) : Parmi les 150 signataires, des acteurs des filières agricoles françaises comme Christiane Lambert (FNSEA), Michèle Boudoin (FNO), Bruno Dufayet (FNB), Nicolas Girod (Confédération paysanne), Damien Lacombe (Sodiaal), Philippe Mauguin (INRAE), Jacky Salingardes (FNEC) et Thierry Roquefeuil (FNPL). Mais aussi des chefs de la haute sphère de la gastronomie française comme Fabien Degoulet (champion du monde fromager 2015), Guillaume Gomez (chef de l’Élysée) et Pierre Hermé (chef pâtissier). Enfin, les personnalités publiques Bernard Laporte (Fédération française de rugby), Thierry Lhermitte (acteur), Laurent Mariotte (chroniqueur culinaire), Vincent Moscato (animateur radio) ou encore Jean-Luc Reichman (animateur) ont également rejoint la démarche.