« Nous subissons déjà des problèmes de fluidité dans les enlèvements de nos porcs, alors nous voulons sécuriser les choses », assure Sébastien Lamour, président du bureau en charge du dossier sur le porc de Jeunes Agriculteurs (JA) du Finistère (29).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !