Selon une note Agreste publiée le 17 janvier 2018 par le ministère de l’Agriculture, le prix d’achat des moyens de production agricole s’est très légèrement accru en novembre, de 0,3 % par rapport à octobre. C’est le quatrième mois consécutif. Sur un an, la croissance du prix amorcée en début d’année s’est accélérée, affichant 1,4 % contre 0,9 % le mois précédent.

+3 % pour les engrais azotés

En septembre, les livraisons d’engrais azotés ont bondi de 38,4 % par rapport au mois précédent malgré des prix en hausse de 3 %. Celles de phosphates diminuent de 4,7 %, tandis qu’en potasse, les chiffres montent de 25,5 % avec des prix relativement stables.

La hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord observée depuis juillet s’est accélérée de 8,8 % entre octobre et novembre. Le baril se vend 62,7 $ contre 57,6 $ le mois précédent. C’est son niveau le plus élevé depuis mai 2015.

Le prix du fioul domestique carburant progresse de 5,5 %, en hausse pour le cinquième mois consécutif. Les chiffres prennent en compte le remboursement aux agriculteurs de 5 centimes par litre de fioul de la taxe sur la consommation des produits énergétiques (TICPE).

Les fabrications d’aliments reculent

Avec un jour ouvré de plus qu’en 2016, la production nationale d’aliments composés repart à la baisse et affiche 1,4 % de moins en novembre 2017 que l’an passé. Sous l’effet du recul des cours des aliments composés, le prix d’achat perd 0,5 %, prolongeant la baisse amorcée en mai 2017. En cumul sur les onze premiers mois de l’année, la fabrication industrielle d’aliments composés suit la même tendance, avec 0,6 % de moins.

La production d’aliments pour bovins, incluant celle de mash, affiche une baisse marquée de 3 % sur un an. La fabrication industrielle destinée aux porcins progresse légèrement de 2016 à 2017. Celle des volailles repart à la baisse (–2,1 % sur un an) en raison d’une baisse de la demande en dindes (–6,9 %) et en palmipèdes (–7,9 %).