« Nous sommes à la croisée des chemins, et il est nécessaire de mieux soutenir les installations en production laitière », assure Damien Lacombe, président de Coop de France métiers du lait, le 25 février 2019 à Paris. L’objectif est clair : renforcer les rangs des coopératives laitières.

Attributions de volumes

Pour encourager les jeunes agriculteurs à « se tourner vers l’engagement coopératif », la charte cosignée par Coop de France métiers du lait et JA demande aux coopératives de « prévoir des attributions de volumes pour des nouveaux installés qui sont passés par le dispositif à l’installation, et dont l’exploitation n’était pas historiquement dans la coopérative ». Par ailleurs, un « stage de formation sur la coopération pour les nouveaux entrants » est également souhaité.

« Il ne s’agit évidemment pas de faire de l’ingérence dans nos organisations respectives, souligne Jérémy Decerle, président de JA. Mais pour maintenir des exploitations à taille humaine en phase avec les attentes sociétales, il est indispensable de préparer et d’encourager l’installation des prochaines générations d’éleveurs. »

V. Gu.