Dans leur communiqué diffusé ce 31 janvier 2019, les deux coopératives ont précisé que ce rapprochement était soumis à un accord de l’Autorité de la concurrence qui devrait être rendu au cours du premier semestre de 2019. « L’objectif est de passer à une première phase d’Union […] qui comprendra l’ensemble de leurs activités. En 2020, à l’issue de cette première phase, les deux groupes coopératifs fusionneront. »

Les deux coopératives expliquent qu’elles ont levé le voile sur cette nouvelle identité simultanément sur huit de leurs sites « pour symboliser l’enracinement territorial d’un projet de croissance agricole et agroalimentaire qui s’effectuera à partir du territoire breton. Au-delà du nouveau nom, les dirigeants des deux groupes ont présenté l’identité visuelle qui lui sera associée, ainsi qu’une signature “La terre nous réunit”. »