« Consommer des produits laitiers frais, c’est soutenir l’agriculture française », assure Syndifrais, l’organisation professionnelle des fabricants de produits laitiers frais, dans un communiqué publié le 19 novembre. Et pour cause. D’après une enquête réalisée auprès de leurs 22 adhérents, « la part des matières premières françaises rentrant dans la recette des produits laitiers frais (1) est de plus de 90 %, et souvent au-delà de 95 %. »

De quoi répondre à l’appel du ministère de l’Agriculture sur l’importance de « privilégier une alimentation d’origine France et de proximité » en cette période de crise.

Fort maillage territorial des laiteries

« Cet ancrage local est fondamental et naturel pour nos adhérents qui sont fortement implantés dans les territoires », souligne Muriel Casé, déléguée générale de Syndifrais. Et cela est d’autant plus vrai pour le lait, l’ingrédient principal de ces produits frais. Cet or blanc est en grande majorité « collecté en proximité immédiate des 37 sites de transformation adhérents à Syndifrais. »

Alexandra Courty

(1) La famille des produits laitiers frais comprend les yaourts, les laits fermentés, les fromages blancs, les petits-suisses, les desserts lactés et les crèmes fraîches.