Manger moins de viande, mais la manger « mieux » : c’est une des tendances de consommation des Français relevées par le sondage d’Harris-interactive (1) réalisé pour le Réseau Action Climat et présenté le 25 février 2021. Le facteur prix occupe toutefois une place importante au moment de l’achat.

48 % des Français ont réduit leur consommation

Près d’un Français sur deux estime avoir déjà réduit sa consommation sur les trois dernières années, et 30 % pensent la réduire dans les années à venir, selon le sondage. Parmi les raisons évoquées, la santé arrive en première place, devant le bien être animal, le prix, et l’environnement.

42 % des répondants ont déclaré qu’ils réinvestiraient l’argent économisé dans l’achat d’aliments de meilleure qualité : bio, locaux, qui rémunèrent justement le producteur, avec une prise en compte du bien-être animal,… 32 % réinvestiraient spécifiquement dans de la viande de meilleure qualité.

Le prix, troisième critère le plus important

« Mieux » consommer la viande, oui, mais la question du prix n’est jamais loin. Il se place comme troisième critère d’achat, cité par 47 % des répondants, après la provenance (58 %), le goût (53 %), et devant le bien-être animal (43 %). La juste rémunération des producteurs arrive en sixième position (34 %).

69 % des répondants ont par ailleurs signalé avoir déjà renoncé à acheter de la viande à cause de son prix. 31 % estiment qu’ils consommeraient plus de viande de meilleure qualité si celle-ci était moins chère : une condition qui arrive en deuxième position, juste derrière le meilleur accès à la vente directe, 38 %.

À lire aussi : Consommation, L’origine de la viande, un critère qui compte pour les Français (26/02/2021)

Les légumes secs comme alternative

Les légumes secs, les céréales et les graines sont bien positionnés dans le classement des alternatives à la viande : 77 % des répondants compensent ou compenseraient la baisse de leur consommation de viande par des légumes secs. 75 % par des céréales et des graines.

Les nouvelles alternatives, telles que la viande de synthèse ou les insectes ont obtenu respectivement 25 et 23 % des votes, principalement parmi les répondants les plus jeunes.

À lire aussi : Lentilles, pois chiches, haricots, Les légumes secs ont la cote (10/02/2021)

Raphaëlle Borget

(1) Enquête réalisée en ligne du 16 au 18 février 2021. Échantillon de 1063 français de plus de 18 ans, représentatif de la population française.