En octobre 2021, les abattages d’agneaux ont reculé de 3 % en nombre de têtes et de 2,3 % en poids par rapport à leur niveau de 2020, indique Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans sa note d’Infos rapides du 26 novembre 2021. Les abattages d’ovins de réforme sont de leur côté en forte hausse : de 5,3 %, en têtes et de 6,7 % en poids.

Hausse des importations en vif en provenance de l’Espagne

Les importations d’ovins vivants dépassent de 13,8 % leur niveau de 2020. Cette hausse concerne en majorité des achats d’agneaux en provenance de l’Espagne (+39,7 %) et dans une moindre mesure d’ovins adultes.

Les exportations de viande ovine augmentent pour le neuvième mois consécutif. Mais cela serait dû « à des réexportations de viande en provenance du Royaume-Uni, essentiellement vers l’Allemagne et les Pays-Bas », souligne Agreste.

En septembre, les importations totales de viande ovine après estimation des volumes réexportés seraient en repli de près de 7 % par rapport à septembre 2020 et seraient proches de leur niveau de 2019.

0,52 €/kg de carcasse de plus que l’an dernier

Soutenu par une offre limitée, le cours de l’agneau a continué son ascension en octobre. Il s’affiche à 7,54 €/kg carcasse, soit 52 centimes d’euros par kilo de carcasse au-dessus de son niveau de l’an dernier.

Marie-France Malterre