En 2020, la production d’œufs est estimée (par le modèle SSP-Itavi-CNPO) à 14,5 milliards d’unités. Elle augmente donc de 6,5 % par rapport à 2019. C’est ce qu’indique l’Agreste dans une note de conjoncture. Pour rappel, elle avait régressé de 9,3 % entre 2018 et 2019.

L’augmentation de la production touche exclusivement les modes de production alternatifs puisque leur production progresse de 25,7 % alors que celle des oeufs-cage régresse de 6,8 %.

En 2021, la production augmente encore

La production d’œufs de consommation en janvier 2021 est estimée à 12,3 milliards d’unités. Elle progresse donc de 7,1 % en glissement annuel.

Agreste prévoit que la production d’œufs de consommation continue d’augmenter dans les prochains mois. Elle devrait ainsi augmenter de 5,9 % en février 2021, 2,9 % en mars 2021 et de 2,2 % en avril 2021.

Concernant les mises en place de poulettes de ponte, en novembre 2020 elles augmentent de 8,6 % en glissement annuel et de 5,2 % par rapport à la moyenne quinquennale.

Le prix à la production diminue

Du côté du prix moyen à la production, en décembre 2020 il se situait « à un niveau particulièrement bas et inédit pour la saison », indique Agreste. Il a reculé de 41,5 % en glissement annuel.

Le marché était « ralenti, en lien avec la trêve des confiseurs et la crise du Covid-19, explique l’organisme. Les opérateurs industriels sont attentistes face au risque de confinement ».

Marie-Astrid Batut