Le prix d’achat des intrants (mesuré par l’Ipampa pour les biens et services utilisés dans les consommations intermédiaires) a progressé de 5,7 % entre mars 2020 et mars 2021. C’est ce qu’indique Agreste dans une note de conjoncture.

Le prix des aliments progresse de 8,8 %

Du côté de l’énergie et des lubrifiants, les prix ont progressé de 13,1 % par rapport à mars 2020. Ces prix retrouvent donc leur niveau d’avant la crise sanitaire. Pour le sixième mois consécutif, les prix des engrais et des amendements progressent en mars 2021. En un an, ils ont augmenté de 8,3 %.

Les prix des aliments pour animaux progressent aussi puisqu’ils ont augmenté de 8,8 % en glissement annuel. Agreste explique cette progression en raison de la hausse des prix des aliments simples et des aliments composés, dans un contexte de hausse du prix des céréales et des oléagineux.

La production d’aliments pour bovins progresse de 2,7 %

La production d’aliments composés nationale pour les animaux de fermes augmente aussi (+1,2 % en glissement annuel). « La fabrication d’aliments pour bovins et porcins est en hausse, celle pour volailles recule », précise Agreste.

En effet dans le détail, la production d’aliments composés pour bovins a progressé de 2,7 % sur un an. Pour les porcins, la production d’aliments composés a augmenté de 1,9 % en un an. La production d’aliments pour volaille a-elle régressé de 1,3 % en glissement annuel.

Marie-Astrid Batut