« Les enseignements de la période précédente (de confinement) et les mesures prises par les entreprises pour assurer la continuité de l’activité permettent aujourd’hui d’appréhender les prochaines semaines avec confiance », assure François Cholat, président du Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (Snia), dans un communiqué publié ce vendredi 30 octobre 2020.

Selon la profession, les usines fonctionnent et sont correctement approvisionnées en matières premières. « Les premiers contacts pris avec les fournisseurs du secteur comme avec les transporteurs confirment que la chaîne d’approvisionnement continue de fonctionner », appuie le Snia. Le 28 octobre 2020, lors de l’annonce du reconfinement, Emmanuel Macron avait en effet insisté sur la nécessité de faire perdurer l’activité économique et avait donc assuré que les usines resteraient ouvertes.

« En quantité et en qualité »

Le président du Snia souligne que tous les fournisseurs et partenaires du secteur, en lien avec les pouvoirs publics, « vont assurer un suivi régulier pour contribuer au maintien du bon fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement en aliments pour les animaux d’élevage, en quantité et en qualité ».

Le Snia rappelle l’importance du respect des mesures barrières pour « éviter tout contact avec le virus » et appelle les collaborateurs des entreprises de la nutrition animale, comme les éleveurs, à les appliquer.

> À lire aussi : Nutrition animale, la production d’aliments composés a chuté de 6,3 % (20/10/2020)

Vincent Guyot
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

L’offre limitée favorise les échanges

Cette semaine, les disponibilités ont été très restreintes mais les acheteurs ajustent leur activité en prévision de ventes plus faibles de ce week-end de chassé-croisé au cœur de l’été.