Les livraisons de lait de chèvre ont reculé de 9,5 % en février 2017 par rapport à février 2016. Mais elles sont supérieures de 9 % à leur niveau de 2015. « Sur les deux premiers mois de 2017, la collecte cumulée recule de 6,9 % par rapport à l’an passé, souligne Agreste. En cumul sur l’année 2016, elle avait progressé modérément : +1,5 % par rapport à 2015. »

Du côté des fabrications, en février 2017, celles de « lait conditionné baissent de 16 % tandis que celles de fromages pur chèvre progressent de 3,1 %, tirées par les fabrications dynamiques de bûchettes (+7,3 %). Les fabrications de yaourts et laits fermentés progressent de 5,8 % sur la même période. »

Quant à la collecte de lait de brebis, elle chute de 7,3 % en février 2017 par rapport à février 2016. Les fabrications de fromages suivent la même tendance : –7,9 % pour les purs-brebis, –15,6 % pour le roquefort, –8 % pour l’ossau iraty et –0,4 % pour les autres pâtes pressées non cuites. Sur l’année 2016, la collecte a atteint un volume de 273 millions de litres, en hausse de 5 % par rapport à 2015.