Malgré la reprise progressive des abattages, la situation est tendue dans les élevages avec des départs de lots qui sont reportés chez de nombreux producteurs. « La fluidité n’était déjà pas bonne depuis le confinement et l’arrêt de la restauration collective auxquels se sont ajoutés des jours fériés. L’arrêt de l’abattoir de Kermené n’a fait qu’aggraver la...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !