L’année 2019 s’est achevée sur un nouveau repli des abattages de bovins, toutes catégories confondues. En décembre 2019, ils baissent « de 3,6 % en têtes et 3,2 % en poids, rapporte Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans sa note d’Infos rapides diffusée le 24 janvier 2020. Sur l’année, ils reculent de 2,6 % en têtes et en poids. »

> À lire aussi : Moins de vaches et de génisses à l’abattoir en 2020 (21/01/2020)

Dans le détail, les abattages reculent sur l’année de :

  • 5,4 % en têtes et 5,2 % en tonnage pour les gros bovins mâles ;
  • 1,2 % en têtes et en tonnage pour les vaches allaitantes ;
  • 3,4 % en têtes et 2,8 % en tonnage pour les vaches laitières ;
  • 1,4 % en têtes et en tonnage pour les génisses.

> À lire aussi : La Chine, nouvel Eldorado de la viande bovine (23/01/2020)

Des ventes de broutards en hausse

Concernant le maigre, « sur l’année, les ventes de broutards toutes catégories confondues dépassent de 4,8 % le niveau de 2018, calcule le ministère. La demande en broutards légers se rétracte de 19 000 têtes, celle en broutards lourds augmente, de près de 68 000 animaux. » L’offre étant limitée, « la demande soutenue en broutards, notamment à l’exportation, continue à peser sur les cours ».

> À lire aussi : Repli en vue des exportations de broutards en 2020 (23/01/2020)

E.R.