« En cumul depuis janvier, les abattages de vaches laitières augmentent de 2,0 % alors que ceux de vaches allaitantes se replient légèrement, de 0,9 % », constate Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides mise en ligne le 23 octobre 2020.

Moins de jeunes bovins à l’abattoir

Du côté des bovins mâles, la reprise saisonnière des abattages de veaux de boucherie se poursuit, mais ils restent en repli sur un an, de 3,6 %. À l’inverse, ceux de bovins âgés de 8 à 24 mois décrochent de 1,4 % en têtes sur un an.

« Les animaux maintenus dans les exploitations pendant le confinement sont abattus à des poids moyens supérieurs à ceux de 2019. » Face à une demande à l’exportation qui recule et à la concurrence avec d’autres pays européens, la hausse saisonnière des cours n’est pas au rendez-vous.

Éric Roussel