« Notre marché couvert, fonctionnant de gré à gré depuis vingt-six ans, avait besoin d’être rénové pour satisfaire les attentes des éleveurs et des négociants dans une évolution déjà engagée, avec réussite, par d’autres marchés du Massif central », explique Sylvie Lebrat, éleveuse, première adjointe à la mairie et P.-D.G. de la socié...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Les tarifs se tiennent

En ce début de semaine, l’animation commerciale ne montre pas de grands changements sur les tarifs payés aux éleveurs. Les abattoirs affirment leur volonté de maintenir les prix, malgré un recul de la demande. Le recentrage des ventes de jeunes bovins sur la France, faute de débouchés suffisants à l’exportation, pénalise l’écoulement des femelles.
Votre analyse du marché - Veaux

Le commerce des croisés se complique

La progression de l’offre et la forte proportion de croisés de moyenne conformation déstabilisent le marché, avec une offre qui ne correspond plus à la valorisation finale des produits.