Entre 2016 et 2019, la peste porcine africaine a décimé 7 % du cheptel de la Chine, entraînant une baisse de la production du pays de 5 % durant cette même période. Pour satisfaire les besoins de son marché interne, le leader mondial, qui concentre 45 % des 122 millions de tonnes produites annuellement dans le monde, cherche à établir des bases de production à l’international.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !