Peu après 7h30, les militants de l’association 269 life libération animale, qui prône le véganisme, ont profité de l’entrée d’un camion sur le site de La Talaudière pour pénétrer dans l’établissement, où ils ont filmé le processus d’abattage des bovins et des veaux.

Pas de violence physique

« C’était important pour nous de pouvoir montrer ces images. […] Il n’y a pas eu de violences physiques de leur part, mais des employés de l’abattoir se sont emparés d’une de nos caméras et d’un téléphone portable que nous utilisions pour filmer », déclare Tiphaine Lagarde, la présidente de cette association.

« Nous demandons l’arrêt de l’abattage des animaux. On a visé ce site car c’est un des plus gros de la région », a-t-elle précisé. « Il n’y a pas eu de violence ni d’interpellation, seulement des relevés d’identité effectués sur place », a-t-on précisé de mêmes sources. L’opération a pris fin vers 9h40.

Contactée, la direction de la Société stéphanoise d’abattage, qui exploite cet établissement employant près de 120 personnes, n’a pas souhaité s’exprimer.

AFP