Le numéro un de la viande en France ajoute un vingt-quatrième site d’abattage à son portefeuille. Il était le seul candidat déclaré à la reprise après avoir été sollicité par les organisations professionnelles bas-rhinoises. L’industriel hérite des murs et des 6 ha de foncier que la SCI Synergie, propriétaire du site depuis 2007, a accepté non sans quelques grincements de dents de lui...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !