« Certains fabricants font état d’une hausse des commandes d’aliment ces derniers jours. Que les éleveurs se rassurent, les entreprises sont au travail pour assurer les livraisons dans les exploitations. Il n’y a à ce stade pas de risque de pénurie, tous les élevages seront livrés », souligne Stéphane Radet, directeur du Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (Snia).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !