Avec un bon de 3,4 %, « le secteur porcin enregistre la plus forte hausse, observe La Coopération agricole nutrition animale et le Snia dans leur bilan diffusé le 16 septembre 2020. Il est notamment tiré par l’augmentation conjointe » des formules destinées aux porcs à l’engraissement (+4,9 %) et aux truies (+3,1 %).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Léger recul de l’activité

Cette semaine, le niveau de la demande se rétracte, avec environ 1 200 animaux de moins sur les chaînes des abattoirs. Le niveau reste pour autant très convenable au regard des 61 836 animaux abattus en semaine 38. En revanche, la proportion d’animaux en manque de finition progresse, entraînant une pression sur les prix des bovins allaitants comme laitiers, en note d’engraissement 1 et 2.