Le 7 janvier 2017, faisant suite à la remise du rapport sur les conditions d’abattage, le ministère de l’Agriculture demandait que soit mis en place des groupes locaux de concertation et de dialogue sur les abattoirs, dénommés Comités locaux abattoirs (CLA), pendant le premier semestre de 2017. Ce 31 mars 2017, une instruction paraît pour apporter des précisions sur les modalités de constitution de ces groupes.

Les CLA ont pour objectifs de favoriser l’échange entre les acteurs de la filière d’abattage et les différentes parties intéressées et d’améliorer la transparence sur le fonctionnement des abattoirs. Leur composition est à adapter aux spécificités locales et aux acteurs présents sur les territoires. La liste de ceux qui peuvent s’y associer est précisée dans l’instruction. « De façon à ce que les échanges puissent être constructifs, il est indispensable que l’ensemble des participants aux CLA connaissent la réalité de l’abattoir et en acceptent la finalité », précise-t-elle.

Ramener de la transparence

Le texte liste également les sujets à aborder au sein des CLA. Ces derniers pourront proposer des éléments de communication à destination du grand public et inciter les professionnels à organiser des présentations de leurs activités, comme des journées portes ouvertes. Un bilan de la constitution des CLA doit être adressé à la Draaf/Daaf, présentant pour chaque comité créé sa composition, sa ou ses dates de réunion, ainsi que le contenu des travaux conduits en son sein.