Alors que nombre d’archéologues sont mobilisés sur la recherche du mystérieux trésor de Khéops, d’autres ont mis la main sur une fortune d’un autre type : un fromage vieux de 3 300 ans a été retrouvé dans la nécropole de Saqqara, rapportent nos collègues américains de Farms.com. La masse a été découverte dans la tombe de Pthames, un maire de l’ancienne ville de Memphis, autrefois capitale de l’Égypte. Les Égyptiens avaient en effet pour habitude de déposer de la nourriture dans la tombe de leurs défunts, destinée à la vie après la mort.

Lait de brebis et de chèvre

« Il s’agit probablement du plus ancien résidu archéologique solide de fromage jamais trouvé », estime le Dr Enrico Greco, professeur de l’Université de Catane en Italie et de l’université du Caire, dans un article publié dans la revue Analytical Chemistry.

« Nous savons qu’il était principalement fabriqué à partir de lait de brebis et de chèvre, mais il est très difficile d’imaginer une saveur spécifique », précise-t-il à BBC News.

Toutefois, le goût de l’ancien fromage pourrait ressembler à celui d’un fromage actuel, mais avec une saveur « vraiment très acide », complète un historien du fromage Paul Kindstedt, professeur à l’université du Vermont, dans le New York Times.

La brucellose aux aguets

Alors que d’autres tests sont actuellement effectués sur le fromage, les scientifiques ont d’ores et déjà mis la main sur des traces de bactéries. Il pourrait s’agir de « Brucella melitensis », responsable de la brucellose chez les ovins et les caprins. Si ces résultats sont exacts, ce serait la plus ancienne preuve de brucellose jamais découverte.

Rosanne Aries