Le ministère de l'Agriculture a annoncé vendredi le lancement prochain d'un « portail de référence de la protection intégrée des cultures (PIC) pour produire autrement en limitant l'utilisation des produits phytosanitaires ».

Développée en partenariat avec l'Acta (Réseau des instituts des filières animales et végétales), les instituts techniques agricoles, et en étroite collaboration avec l'ensemble des partenaires du plan Ecophyto, la plate-forme web EcophytoPIC est réservée aux professionnels du secteur agricole.

Elle a « vocation à devenir la référence nationale des méthodes alternatives à l'utilisation de pesticides dans la production agricole », explicite un communiqué du ministère.

EcophytoPIC poursuit un double objectif, détaille le ministère :

• D'une part, il agrège l'ensemble des connaissances disponibles, et notamment réglementaires, sur la protection intégrée des cultures ; on y trouvera des données sur la surveillance des bioagresseurs, une revue de presse, l'agenda des événements à venir, ou encore des témoignages de professionnels.

• D'autre part, le portail proposera un suivi et des moyens d'aide à la décision, à la formation ainsi qu'à l'innovation et à la recherche dans ce domaine. Pour le ministère « l'enjeu est d'inciter les professionnels du secteur agricole à repenser les conduites culturales en privilégiant les méthodes qui présentent le risque le plus faible pour la santé humaine et l'environnement ».

Le ministère décrit cet « outil évolutif » réservé aux professionnels du secteur (agriculteurs, formateurs, conseillers agricoles et animateurs de groupes et réseaux de développement rural, etc.) comme une « boîte à outils clé en main pour tous ceux qui souhaitent maintenir un niveau de production élevé tout en adoptant des modèles agricoles plus respectueux de l'environnement ».

Le site proposera onze rubriques thématiques sur des sujets ayant trait à la protection intégrée, et des rubriques support permettant d'animer le site.

Les professionnels pourront bénéficier d'un accès thématique à la plate-forme EcophytoPIC par grandes filières.

Ainsi, trois grandes filières seront accessibles dès le lancement du portail : grandes cultures, arboriculture et cultures légumières. Et trois autres thématiques seront mises en ligne courant 2013 : viticulture, horticulture/plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) et enfin cultures tropicales.

Le ministère diffuse un cas concret de recherche par un agriculteur : « Recherche d'informations sur les alternatives au désherbage chimique pour investissement de matériel » (téléchargez le cas concret).

Dès son lancement, le portail EcophytoPIC sera accessible à l'adresse suivante : www.ecophytopic.fr