Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire, a rencontré le 8 octobre 2013 à Düsseldorf (Allemagne) Guntram Schneider, ministre du Travail de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et Claus-Harald Güster, vice-président du directoire du syndicat allemand des travailleurs de l'agroalimentaire (NGG).

Cette réunion de travail avait pour objectif de discuter de la directive européenne « détachement » relative à l'emploi de travailleurs européens dans les entreprises. Directive qui doit parallèlement faire l'objet d'une réunion le 15 octobre à Bruxelles.

Ce texte fait l'objet de nombreuses contestations liées au dumping social pratiqué dans les abattoirs allemands dans lesquels certains salaires peuvent descendre jusqu'à 4 euros de l'heure et qui pénalise « fortement l'industrie agroalimentaire française ».

Selon un communiqué du ministère français du 8 octobre, les trois hommes « ont fait le constat commun des dégâts causés dans les industries agroalimentaires par l'utilisation détournée de cette directive ».

Lors de sa campagne électorale, la chancelière allemande avait promis l'instauration d'un salaire minimal en Allemagne.

P.B.