Spécialisée dans la prestation agricole par drone, la société Airinov, qui sera présente au salon Innov-Agri du 2 au 4 septembre, annonce pouvoir couvrir jusqu'à 100.000 ha de grandes cultures pour la saison 2014-15.

Pour cela, elle compte s'appuyer sur un réseau d'opérateurs en région, formalisé sous l'appellation Agridrone. Ce seront alors des agriculteurs qui investiront eux-mêmes dans un drone, qui devront passer une formation et deviendront ainsi opérateurs pour effectuer les vols sur leur exploitation et chez leurs voisins. Le tout restant managé par Airinov.

Augmentations de capital

Si la société, qui a déjà survolé 20.000 ha cette saison, adopte là un modèle original pour le secteur, d'autres cherchent encore leur voie. Ainsi, en vigne ou sur céréales, les démonstrations sont organisées tous azimuts sur le territoire national, toujours en association avec un constructeur ou un opérateur de drone civil. Et pour trouver un peu d'air, certains comme Delair-Tech se dirigent parfois vers le secteur du drone militaire. Travailler avec la Direction générale de l'armement constitue alors une diversification et un gage de confiance pour ceux qui souhaitent se diriger à l'exportation.

Pour survivre, l'ambition guide donc ces start-ups. Mais non sans risques. Ainsi Delta Drone, récemment associé à Farmstar, a choisi d'entrer sur le marché financier Alternext en 2013. Après plusieurs augmentations de capital, le titre subit de fortes variations. Le fabricant de drones a décidé de renforcer ses fonds propres afin de reconstituer sa trésorerie. Deltra Drone a ainsi lancé une augmentation de capital ce 20 août. L'objectif est de créer les conditions d'une situation bénéficiaire dès l'exercice 2015.

Vincent Gobert