Bruxelles va accorder à la France près de 290.000 euros dans le cadre de sa campagne 2013-14 de surveillance de la disparition des colonies d'abeilles, selon une décision de la Commission du 17 octobre 2013, parue le 19 octobre au Journal officiel de l'Union européenne.

Cette décision « concernant la contribution financière de l'Union à la réalisation d'études volontaires de surveillance des disparitions de colonies d'abeilles dans certains États membres pour la saison 2013-14 », prévoit une aide correspondant à 70 % des coûts admissibles que doit supporter chacun des États membres visés pour réaliser son programme d'études de surveillance des disparitions de colonies d'abeilles.

La période considérée court du 1er juillet 2013 au 30 septembre 2014. Outre la France, la décision concerne la Belgique, le Danemark, l'Allemagne, l'Estonie, la Grèce, l'Espagne, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la Finlande, la Suède, et enfin le Royaume-Uni.

Le coût total engagé par la France en 2013-14 pour la surveillance de ses ruches s'élève à plus de 410.000 euros, selon le document de la Commission.

Consultez la décision de la Commission du 17 octobre 2013.

Dans une autre décision du 11 octobre, parue le 15 octobre, fixant les garanties complémentaires obligatoires dans le cadre des échanges à l'intérieur de l'Union et des importations pour la protection du statut officiellement indemne de varroase, on apprend que cette acariose qui ravage nos colonies d'abeilles est quasiment présente dans la totalité des Etats membres de l'UE. La seule zone qui en demeurerait indemne, et qui se déclare comme tel, est un archipel d'îles finlandaises, d'après ce document de la Commission.

Consultez la décision de la Commission du 11 octobre 2013.