La réunion du 8 novembre 2012 avec les services des ministères sur la directive nitrates n'a pas convaincu les organisations agricoles présentes.

L'APCA (Assemblée permanente des chambres d'agriculture) a dénoncé, le lendemain dans un communiqué, l'« insuffisante concertation sur les modalités d'application » de la directive. Les chambres d'agriculture renouvellent leur demande d'une « réelle prise en compte des réalités agronomiques des différents territoires ». Pour Guy Vasseur, président de l'APCA, les nouvelles obligations vont entraîner « une disparition des élevages dans nombre de territoires ».

La FNSEA n'est pas plus confiante. « Les éléments qu'on nous a présentés ne nous conviennent pas », a indiqué Christiane Lambert, évoquant des « impasses insurmontables » et des « définitions ridicules ». « Il y a beaucoup de points à revoir, et les ministères ont un mois pour nous faire de nouvelles propositions. »

B.L.