Quelque 80 agriculteurs se sont rassemblés lundi devant la cité administrative de Rouen où ils ont déversé 20 tonnes de fumier pour demander un moratoire dans l'application de la directive nitrates.

Ces militants des Jeunes Agriculteurs (JA) de la Seine-Maritime sont arrivés vers 14h00 avec quatre bennes tirées par des tracteurs qu'ils ont vidées devant les portes du bâtiment. Ils ont ensuite planté un sapin de Noël sur le tas de fumier avant d'en donner, conditionné dans des sacs en plastique, aux passants « pour leurs jardins ou leurs plantes vertes ».

Ces agriculteurs réclament de « l'assouplissement » dans l'application de cette directive qui vise à protéger les ressources en eau de la pollution par les nitrates d'origine agricole. « Nous ne sommes pas contre l'environnement. On fait tous des efforts. Mais pas question de faire de l'environnement avant l'économie », a déclaré Charles Vimbert, secrétaire des JA de la Seine-Maritime.

Cinq responsables des JA ont été reçus dans l'après-midi par des fonctionnaires de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) de la Haute-Normandie.

Par ailleurs, à Angers, 450 agriculteurs selon la FDSEA, de 250 à 300 selon la police, ont manifesté devant la préfecture et la cité administrative. Ils ont déversé du fumier et du lisier sur la ligne de tramway de la ville et devant la cité administrative.