Les cerises actuellement interdites en France sont celles provenant de l’Autriche, de la Bulgarie, de la Croatie, de la Roumanie, de la République tchèque, de la Slovaquie, du Canada, des États-Unis d’Amérique et de la Turquie, comme l’indique l’avis aux importateurs relatif aux introductions de cerises fraîches provenant ou originaires des pays tiers ou des États membres de l’Union européenne, modifié le 11 juillet 2016.

L’avis du 11 juin n’autorisait pas les cerises en provenance du Luxembourg et autorisait celles en provenance de Slovaquie.

Le statut des pays de l’Union européenne non cités ci-dessus, de l’Argentine et du Chili reste inchangé : ces pays peuvent exporter leurs cerises fraîches en France.

Le 21 avril 2016 était publié un arrêté portant suspension d’importation et de mise sur le marché en France de cerises en provenance d’États membres ou de pays tiers où l’utilisation de produits phytopharmaceutiques contenant la substance active diméthoate est autorisée en traitement des cerisiers. Cette clause de sauvegarde vise à protéger les producteurs français face aux distorsions de concurrence liées à l’autorisation du diméthoate, moyen chimique de lutte contre Drosophila suzukii, hors France.

A. Cas.