Faisant suite à la participation des agriculteurs italiens à la lutte contre le coronavirus Covid-19, Jean-Christophe Girondin Pompiere, cofondateur d’Agroleague, entreprise de conseil en agriculture, a souhaité préparer une initiative similaire. Le 21 mars 2020, il a lancé un appel aux agriculteurs afin de répertorier ceux qui accepteraient de prêter main-forte au service de l’État dans une éventuelle décontamination.

En un peu plus de 24 heures, une centaine d’agriculteurs ont répondu présent au projet #sortonslespulvés. Ils se disent prêts à intervenir avec leur pulvérisateur là où cela sera nécessaire. Quelques agriculteurs ont répondu négativement à cette initiative et argumentant que la société ne leur avait pas été favorable au cours des derniers mois. Pour l’instant, les services publics n’ont pas sollicité l’aide des agriculteurs.

À lire aussi : Solidarité, des agriculteurs offrent leurs masques au personnel soignant (19/03/20)

Redorer l’image du pulvérisateur

Pour Jean-Christophe Girondin-Pompiere, l’objectif est de participer à l’effort national, mais aussi de réaliser une opération de communication. « L’idée de sortir les pulvérisateurs pour donner un coup de main, surtout avec l’image que possède cet outil aujourd’hui est très importante », explique-t-il, voulant montrer « qu’il y a une volonté des agriculteurs de pouvoir aider », mais aussi que les pulvérisateurs sont des outils au service de la société et du bien commun.

À lire aussi : Solidarité, il écrit « Merci les soignants » avec sa herse (24/03/20)

Une efficacité encore à démontrer

Selon DecodAgri, le site de fact-checking entièrement consacré à l’agriculture, l’institut supérieur italien de la santé précise « qu’il n’existe aucune preuve à l’appui de l’efficacité de l’assainissement des routes et des chaussées externes avec des produits chimiques désinfectants ou désinfectants. » Il met en garde contre l’utilisation du composé chimique hypochlorite de sodium. Ce produit, contenu dans l’eau de Javel et qui pourrait potentiellement être utilisé dans ce cadre, présente des risques pour la santé et pour l’environnement.

> Complément du 08/04/2020 : Le Haut Conseil de la santé publique a rendu son avis : désinfecter les rues n’aide pas à limiter la propagation du coronavirus Covid_19 (DecodAgri, 07/04/2020)

Renaud d’Hardivillers